Victoires Nuisibles

Du répit pour les renards, fouines et autres mal-aimés dans le Tarn !

20 avril 2022|

Du répit pour les renards, fouines et autres mal-aimés dans le Tarn !  Sous la pression des chasseurs, un arrêté préfectoral avait été adopté le 15 mars 2022 dans le Tarn pour permettre l’élimination sans quota de nombreuses espèces considérées comme “nuisibles” dans le département, et ce [...]

Victoire rétroactive pour les martres et les pigeons en Moselle

3 février 2022|

Victoire rétroactive pour martres et pigeons en Moselle Le 7 janvier 2022, le tribunal administratif de Strasbourg saisi par l’ASPAS a partiellement annulé l’arrêté du préfet de la Moselle du 4 novembre 2020 en ce qu’il autorisait la "destruction" de la martre et du pigeon ramier. Cet [...]

Jugement « Nuisibles » : quelques avancées mais beaucoup d’aberrations !

4 août 2021|

Jugement "Nuisibles" : quelques avancées mais beaucoup d’aberrations! Une poignée de bonnes nouvelles… L’arrêté ministériel du 3 juillet 2019 définissant la liste des animaux considérés comme « nuisibles » partout en France avait été attaqué par plusieurs associations, dont l’ASPAS. Deux ans plus tard, le verdict est ENFIN [...]

Eure : les battues anti-corvidés de 2020 jugées illégales !

16 juillet 2021|

Eure : les battues anti-corvidés de 2020 jugées illégales ! Par un arrêté du 8 janvier 2020, le préfet de l’Eure avait autorisé les lieutenants de louveterie à procéder, jusqu’au 31 décembre 2020, à des battues administratives de jour et à des tirs de nuit pour permettre, sur [...]

« Nuisibles » : annulation de battues individuelles en Haute-Garonne

20 avril 2021|

« Nuisibles » : annulation de battues individuelles en Haute-Garonne Par une décision du 9 avril 2021, le tribunal administratif de Toulouse annule l’arrêté du préfet de Haute-Garonne en ce qu’il autorisait les lieutenants de louveterie du département à effectuer des battues administratives du 1er mars au 31 décembre [...]

Découvrez ces divers animaux qui rivalisent de beauté et d’intelligence. Leur formidable adaptation permet de les croiser en pleine nature malgré l’acharnement dont ils sont victimes. Mais pour combien de temps ?